Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Vendanges littéraires

Teresa Rebull : "Jo sé que un dia"

Teresa Rebull (1919-2015) n'est plus. L'une des dernières fois où je l'ai saluée, c'était à un hommage à Jordi Pere Cerdà, à Alénya. Elle se déplaçait avec difficulté mais avec l'esprit toujours serein et le coeur fraternel, solidaire. Elle témoigna. Jordi Pere Cerdà, elle l'avait chanté, elle l'admirait -la réciproque étant tout aussi vraie. Teresa (née Soler i Pi) nous a quittés à 95 ans une semaine avant la Sant Jordi. En sa ville d'adoption Banyuls-sur-Mer, où elle n'a compté que des amis. Elle y habitait depuis le début des années 1970 rue...Napoléon.

Sa biographie éditée chez Balzac
Sa biographie éditée chez Balzac

C'est là, ou après avoir abandonné guitare et chanson, elle a renoué avec une passion d'enfant: la peinture, le jeu avec des couleurs, des objets, des paysages, de choses de la vie. En autodidacte, en amateur, bien sûr, mais en ayant un oeil curieux sur les Grands maîtres, anciens et modernes, ne fermant pas l'oreille au bienveillant conseil. Elle s'épanouissait, sur des chemins qui étaient faits plus de rêveries que de connaissances, le tout empreint d'une spiritualité retenue qui, pour celles et ceux qui l'avaient rencontrée en d'autres âges de sa vie, pouvait trancher avec l'effervescence de ses engagements ou de sa fougue enjouée...

(La suite du texte de Jacques Quéralt dans le blog metbarran.canalblog.com/ )

Teresa Rebull (au centre) avec à sa droite Lluis Llach, dans les années 80. Photo Amado Jover

Teresa Rebull (au centre) avec à sa droite Lluis Llach, dans les années 80. Photo Amado Jover

Commenter cet article