Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Michel Gorsse

Chaque jour un haïku de Michel Gorsse pour mettre le mot et le vin à la bouche jusqu'au grand rendez-vous des Vendanges littéraires des 30 septembre et 1er octobre.
Car boire un haïku c’est doux.
Et tant pis et tant mieux si vous roulez dessous la table.
 
22.
Riche rarement
mais pas une fois licorne
ne m'a fait défaut
 
 
21.
Le soir se prélasse
sur le pic de la Dona
Vénus ouvre l’œil
 
20.
Rien ne nous retient
tant qu'un chemin devant nous
promet fleurs et fruits
 
19.
Quémandeurs de signes
ils ne tombent pas du ciel
du cul de l'oiseau
 
18.
Parfois trouve-t-on
le passage - alors la source
se met à couler
 
 
17.

Comme un grand serpent

la houle des graminées

poursuivant le chat

 

16.

Au bord de la mare

approchant à pas de loup

reinette es-tu là

 
15.

Avec les étoiles

une nuit à discuter

la faute à vodka

 
14.

Sans un papillon

il semble bien solitaire

l’arbre à papillons

 
13.

Un calme parfait

le chant d’un rossignol et

du griffon le charme

 
12.

La pierre a roulé

sous mon pied — la vie aussi

roule sous mon pied

 
11.

Aller lentement

c’est tout ce à quoi j’aspire

petit escargot

 
10.

Ce premier café

l’aube et moi le partageons

dans le même bol

 
9.

Ruisseaux en débâcle

partout où posent les pieds

la botte trouée

 
8.

Les gens de la ville

tuant de mon ermitage

la frêle araignée
 
7.

Vol des migrateurs —

orchestré comme un congrès

du P.C Chinois

 
6.
Cirrus dans l’azur

l’enfant sur sa bicyclette

leur souffle dessus

 
5.
Passages secrets

instables et capricieux

pareils à des gués

 

4.

Craquement du feu

l’odeur amie du café

là-bas c’est ici

 
3.
À chasser les mouches

occupés pareillement

mon cheval et moi

 

2.

Je cligne des yeux

la luciole et la rosée

sous la voie lactée

 
 
1.
Serais-tu pompette

trop de lumière peut-être

petit papillon

Demain, un autre !

Commenter cet article