Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Sylvie Coral

N ous y revoilà, l’automne est là. 

Ça sent le cartable, la soupe, le parapluie, la feuille d’impôt, les jours qui raccourcissent et la dépression saisonnière. C’est bien pratique ça, la dépression saisonnière. A défaut de se prouver, elle s’éprouve par mimétisme ou par contagion, tant nous sommes réceptifs au conditionnement de masse. Et puis surtout, ça fait vendre plein de magazines, de cocktails vitaminés en pilules et de coûteuses ampoules de gelée royale chinoise et congelée.

Franchement, on lui en met sur le dos, à ce pauvre automne. Et comme si sa mule n’était pas assez chargée, on lui a sadiquement affecté la Toussaint et le 11 novembre, l’ouverture de la chasse, la fermeture des paillottes, le troisième tiers, la taxe foncière, la taxe d’habitation, les situations comptables intermédiaires angoissantes, Halloween. Même ses qualités on les lui enlève, le pauvre : ne parle-t-on pas de l’été indien alors que c’est sa période à lui, entre début octobre et mi-novembre ? 

L’automne n’est sans doute pas apprécié à sa juste valeur au prétexte qu’il serait moins vif et pétulant que le printemps et moins épanoui que l’été. Peut-être, et alors ? C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe de courge.

L’automne c’est bien autre chose : c’est l’été qui vous restitue, après les avoir empruntés, la campagne touristique, la montagne qui-vous-gagne et la plage bondée, enfin revenues au calme et à la fraîcheur. C’est la foire aux vins et aux truffes, la cueillette des champignons et des châtaignes, la rentrée littéraire et ses goûteuses vendanges, la réouverture de nos clubs favoris. C’est l’espoir du rétablissement, par l’école, de l’état de droit pour vos bambins et ados. Avouez que vous êtes soulagés. C’est le retour de vos émissions TV préférées, celui des Miss Météo et de Laurent Delahousse hashtag lapollondupaf.

Allons, voyons les choses autrement, asseyons-nous confortablement sur un moelleux tapis de feuilles et réhabilitons l’automne. Il mérite qu’on l’aime.

Sylvie Coral 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article