Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Vendanges littéraires

En 2013, encanaillons-nous : lisons !

Texte de Sylvie Coral

Illustrations Chantal Lévêque (ci-dessus) et Marie Bardet

Après la santé, fondation de tout le reste, je me demandais quoi vous souhaiter. C'est pourtant évident, je vous souhaite plein de livres !

Avec les livres, on peut tout faire : décorer un mur, combler le vide d'une étagère, caler un meuble, se donner une contenance dans la salle d'attente du dentiste. On peut en poser en équilibre sur sa tête et déambuler ainsi, il paraît que cela donne un port majestueux si l'on n'éternue pas. On peut s'endormir, se souvenir ou s'oublier, réchauffer son coeur, se rafraîchir les idées, buller et s'éventer.

Un livre, on peut le laisser tomber, ça ne fait pas trop de bruit, c'est incassable et ça ne fait pas de reproches. On peut plonger dans un livre, sauter à pieds joints dans l'histoire, ou bien sauter des pages, s'attarder sur certaines, revenir en arrière, voire au début.

On peut aussi, mais ce n'est pas sans risque, rouvrir un livre déjà lu. A coup sûr, ce ne sera plus le même. Un livre, c'est toujours neuf même quand c'est vieux.

On peut le prêter ou ne pas le rendre. Aucune importance, un livre, c'est libre, c'est fier, ça a un prix unique et trop de valeur pour en avoir, ça n'appartient à personne, c'est fait pour voyager. En plus, ça ne meurt jamais, donc ça a tout son temps et ça peut même se permettre le luxe de se faire oublier.

Au fond, on peut prendre avec nos livres la plupart des libertés dont la vie nous prive avec notre consentement, bien dressés que nous sommes.

Alors mes amis, en 2013, encanaillons-nous : lisons !

Illustration de Marie Bardet inspirée de Richard Brautigan. Photo Philippe Cadu.

Illustration de Marie Bardet inspirée de Richard Brautigan. Photo Philippe Cadu.

Commenter cet article

Abélard 03/01/2013 10:08

Un livre, on peut aussi l'offrir quand on l'a aimé, ou caler un meuble avec quand il nous est tombé des mains.