Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Bernard Revel

Les quatre lauréats des Vendanges 2015
Les quatre lauréats des Vendanges 2015
Les quatre lauréats des Vendanges 2015
Les quatre lauréats des Vendanges 2015

Prix des Vendanges littéraires : Hubert Haddad pour "Corps désirable" et "Mâ".

Prix Jean Morer : Régine Detambel pour "Le chaste monde".

Prix Coup de foudre : Mathias Rambaud pour "Le Livre des séjours et des lieux".

Prix Odette Coste : Vincent Couture pour "Bernard Goutta. Le cri".

Non bien sûr, ce n’est pas le festival d’Avignon, ce n’est pas la Comédie du Livre de Montpellier, ni même la Sant Jordi de Perpignan. Mais il y a des gens qu’on aime aux Vendanges littéraires de Rivesaltes. Pour moi, l’aventure a commencé en 2008 avec une petite équipe pratiquement inchangée depuis, et à présent, c’est déjà la huitième édition qu’ensemble nous préparons. Tout ne fut pas toujours à la hauteur de nos espérances. Nous avons connu des déceptions, essuyé des critiques, suscité des jalousies, mais peu importe. Chaque année, dans les pages blanches qui leur sont ouvertes, des écrivains que nous avons lus, aimés, choisis, ajoutent de nouveaux chapitres au grand roman des Vendanges littéraires. Enflammé, moqueur, réservé, savant, lyrique, émouvant, espiègle, chacun apporte son style, imprime sa marque, se livre tout simplement. Est-ce la magie du lieu, le pouvoir du vin, l’écoute du public nombreux ou clairsemé, est-ce tout cela mélangé ? J’ai le sentiment, voyez-vous, en toute subjectivité bien sûr, qu’ici le mot rencontre n’est pas galvaudé. Ici, s’installe pendant deux jours un microclimat soumis aux pressions et dépressions, cyclones et anticyclones de la météo littéraire, dans lequel, je me plais à le penser, tout amoureux de la lecture baigne comme un poisson dans l’eau. Vous qui n’êtes jamais venu aux Vendanges ou vous qui n’y avez rien éprouvé de la sorte, vous vous dites peut-être que je prends mes désirs pour des réalités. Oui, j’avoue que je me laisse emporter par mon enthousiasme. Je voudrais tant qu’il en soit ainsi pour tout le monde. Heureusement, les souvenirs sont là pour me rappeler que mes impressions ne sont pas des mirages.

Les quatre lauréats des Vendanges 2015

Je revois la foule qui, trop nombreuse pour contenir dans la salle prévue, marche derrière Michel Onfray jusqu’au platane devenu depuis, par la force des choses, l’emblème des Vendanges littéraires. Sous le même platane, si je ferme les yeux, apparaît le visage épanoui de Bernard Pivot vibrant de son rire et de sa voix légendaire, je revois Charles Juliet s’avançant vers le public pour lire avec des accents qui nous pétrifient son poème, je retrouve l’émotion muette qui avait soudain fait chavirer la retenue de Jean-Paul Kauffmann, j’entends encore Jaume Cabré parler avec une simplicité sidérante de son extraordinaire roman. Tous ces moments, comme bien d’autres, je ne les ai pas rêvés. Ils se sont passés à Rivesaltes un week-end d’octobre. Et, même si tout n’est pas parfait, si certains trouvent à redire, si le même charme n’opère pas pour tout le monde, il n’en reste pas moins que c’est l’espoir d’en vivre d’autres, différents bien sûr, imprévisibles, spontanés, émouvants, qui nous donne envie de continuer l’aventure.

Les quatre lauréats des Vendanges 2015

Prix Odette Coste

Et nous continuons. D’une réunion à l’autre, se dessinent les Vendanges 2015, avec, première décision, la volonté de rendre hommage à Odette Coste. La grande dame de la librairie Torcatis s’est éteinte en février dernier. Elle était l’amie des livres pour tous, enfants et adultes, et la fidèle compagne des Vendanges littéraires. Nous avons voulu perpétuer sa présence en donnant son nom au prix réservé à un livre publié par un éditeur régional. Le premier prix Odette Coste revient à Vincent Couture, auteur de « Bernard Goutta. Le Cri » (éditions Talaia). Le journaliste de l’Indépendant signe avec cette biographie du célèbre joueur de L’USAP un livre qui va bien au-delà du domaine sportif. Le « cri » du petit Arabe de Rivesaltes, fils de Harki devenu symbole de l’âme catalane, il le fait revivre avec talent et une grande finesse psychologique.

Les quatre lauréats des Vendanges 2015

Prix Coup de foudre

Après le coup de cœur pour Couture, le Coup de foudre : tel est le nom du prix qui distingue un jeune auteur. C’est Mathias Rambaud qui nous a fait cet effet-là avec « Le Livre des séjours et des lieux » (éditions Arléa).

Attaché culturel à Ljubjana où il enseigne le français, il évoque dans ce premier livre qui mêle l’essai à l’autobiographie, le mal du pays de son enfance entre Languedoc et Roussillon.

Sous sa plume singulière, les paysages transformés par le souvenir prennent un relief saisissant qui étonne et émeut à la fois.

Les quatre lauréats des Vendanges 2015

Prix Jean Morer

Depuis 2010, le prix Jean Morer, du nom d’un poète catalan-français qui resta jusqu’à sa mort attaché à Rivesaltes, salue une œuvre inscrite dans la durée. Après Charles Juliet, Javier Cercas, Marie Rouanet et Jaume Cabré, il revient cette année à Régine Detambel, ardente militante de la « bibliothérapie créative ».

« Les livres prennent soin de nous », proclame son dernier essai. Et elle le prouve avec « Le chaste monde » (Actes Sud), un roman captivant, sensuel et vivifiant qui nous entraîne de la Prusse à l’Amérique du sud au temps de la Révolution française.

Les quatre lauréats des Vendanges 2015

Prix des Vendanges littéraires

C’est un écrivain de premier plan qui reçoit enfin le prix des Vendanges littéraires : Hubert Haddad. Poésie, nouvelles, romans, pièces de théâtre, essais : l’œuvre qu’il construit depuis le milieu des années 70 est immense.

L’auteur de « La condition magique », de « Palestine », de « Théorie de la vilaine petite fille », nous revient cet automne avec deux titres : « Corps désirable » et « Mâ » (éditions Zulma), l’un racontant l’histoire haletante d’un homme dont la tête est transplantée sur le corps d’un autre, l’autre retrouvant la veine japonaise qui avait tant séduit les lecteurs du « Peintre d’éventail ».

Ils seront tous les quatre à Rivesaltes les 3 et 4 octobre.

Bernard Revel

Le programme


Les rencontres ont lieu sous le platane, place Général de Gaulle.
(En cas de pluie, repli aux Dômes, direction Perpignan).

Samedi 3 octobre
• 14h-18h : déambulation littéraire et gourmande en présence des éditeurs
régionaux, de la librairie Torcatis et des vignerons de l’Agly.
• 15h : Rencontre avec Hubert Haddad, prix des Vendanges littéraires.
• 17h : Rencontre avec Mathias Rambaud, prix Coup de foudre.

Dimanche 4 octobre
• 10h -18h : déambulation littéraire et gourmande en présence des éditeurs
régionaux, de la librairie Torcatis et des vignerons de l’Agly.
• 10h-13h : Animation musicale par la Fanfarfelue et présentation des stands
des éditeurs, auteurs et vignerons.
• 14h 30 : Remise des prix aux quatre lauréats.
• 15h : Rencontre avec Régine Detambel, prix Jean Morer.
• 17h : Rencontre avec Vincent Couture, prix Odette Coste.

Commenter cet article